~~~~~~~~~~~~~~~~~~Redonnez de la couleur à ce monde né dans le sang~~~~~~~~~~~~~~~~~~
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Coup de foudre [pv Shiki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shain Bloze



Messages : 17
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 21

Feuille de personnage
Nom: Shain Bloze
Royaume: Helléannie
Relations:

MessageSujet: Coup de foudre [pv Shiki]   Mar 28 Juin - 9:31

La place était surpeuplée comme, d'ailleurs, se fut le cas à chacune de ses visites en ce royaume. Mais peu lui importait, ça venue en ces lieux n'était pas une simple visite de courtoisie. En effet, sa chère Hélène l'avait envoyé ici en "espionnage". En gros, il devait vérifier qu'Agathe et son fils suivait bien les accords du traité qu'ils avaient établit entre les deux peuples. Si au moins il avait pu choisir, il serait resté dans sa tranquille Héléanie mais pouvait-il vraiment contester les ordres de sa reine. Il ne s'en sentait pas capable.

Mais peu importaient les raisons de sa présence. Le soleil de midi éclairait sereinement son visage tout en lui rappelant qu'il était bientôt l'heure de dîner pour le commun des mortels. Malgré tout se qu'on avez pu dire sur ce royaume, il avait eu peut de problèmes lors de ses précédentes visites, il espérait que cette fois ci ce se passerait tout aussi bien mais malgré tout, il avait comme un pressentiment. Allait-il se passer quelque chose? Nul ne pouvait le prédire.

Ce monde avait toujours été pour lui plein d'imprévu, barrière au bon fonctionnement de son existence. Petit, il n'aurait jamais cru qu'il vivrait aussi longtemps ou plutôt assez longtemps pour voir se monde dépérir. Combien de fois avait-il touché une mort certaine pour n'importe quel mortel. En réalité, tellement qu'on croirait presque que l'immortalité attire la mort. Il commençait à se lasser de cette vie et ça même avec toutes les femmes d'Héléanie à ses pieds. Combien de gens qu'il aimait avait-il vu mourir. C'en été navrant. Aujourd'hui, il ne souhaitait plus qu'une chose, trouver l'amour, le vrai, donner un sens à sa vie et un peu d'espoir. Il ne demandait rien de plus. Si ce monde périssait, bien qu'immortel, il tomberai dans le néant avec lui. Il voulait être heureux, il avait déjà vécu trop de vie, c'était posé trop de question auquel il ne trouvait aucune réponse. Si seulement…

Un visage dans la foule le sortit de ses pensées. Pourquoi? Il n'en savait rien. Des mèches blondes impeccablement coiffées encadraient son visage. Le considérant plus attentivement, il pu voir de son observatoire une étrange lueur bruler dans les yeux rubis du jeune homme. Shain secoua la tête, comment donc aurait-il pu voir une telle chose à cette distance. Cette flamme qui luisait au fond de ses yeux ne pouvait être que le fruit de son imagination. Mais pourtant… Il aurait tellement voulu connaitre l'esprit qui se cachait derrière se regard.

Son esprit commençait-il a lui jouer des tours? Shain détourna rapidement les yeux et quand bien même il ne l'aurait pas fait, l'inconnu avait déjà disparu. Il n'avait pas le temps de jouer, s'il était ici s'était à cause d'un ordre et il comptait bien l'accomplir rapidement et sans fabuler…

Le bel Hélléanien reprit calmement le chemin de la citadelle mais un nouvel obstacle lui fit bientôt face. Où se trouvait-elle encore ?

Revenir en haut Aller en bas
Shiki Elzevir
Admin


Messages : 209
Date d'inscription : 20/11/2010

Feuille de personnage
Nom: Shiki Elzevir
Royaume: Royaume d'Agathe
Relations:

MessageSujet: Re: Coup de foudre [pv Shiki]   Sam 2 Juil - 7:57

Mèches d'or encore noyées sous le taffetas grège, il sortit de ce boyau de tuf où, perturbé, il venait d'abandonner Hypnos afin d'escorter cette enfant malingre et déboussolée d'esprit. Elle semblait valétudinaire, prédestinée à la maladie comme une fleur aux abeilles; ses membres si fins, si blancs, paraissaient grincer de maigreur et de fragilité, et ce spectacle de pure étisie eut l'audace d'effrayer le monarque. La vie devenait-elle si onéreuse que même les quartiers chics ne pouvaient plus se nourrir à leur faim, que même les cadres moyens ne pouvaient plus soigner leurs enfants ? Cette pensée effleura doucement sa conscience, si, en ces temps et dans d'autres, Racyne subissait bel et bien quelques périodes de crises souvent minimes ; événement apparemment normal de l'économie, il n'en était pas vraiment de même pour son propre Royaume. Le sien s'embourbait, s'enfonçait en des profondeurs sans perspective, et revenait à des apogées extrêmes avant de recouler et de s'étouffer dans de longues phases de détresses. C'était à remédier, il le savait mieux que quiconque.

Emprisonnant toujours la petite main de la jeune perdue, il tentait de se souvenir quel était son logement ; où habitait encore les Zénodores ? Lorsque la mémoire se décida à lui être clémente, il s'élança dans des pas plus rapides et vigoureux à travers la Grand Place surpeuplée; évitant chapeliers et fripiers déchaînés, faisant de même (avec plus de difficultés), pour les vendeurs de vins et les tisserands survoltés. Le zèle des esprits était à son paroxysme en cet après-midi sous les flambeaux du jour .

Une fois engagés dans les rues du quartier, Shiki se divertit à contempler les zingueurs appliqués dans la pose minutieuse de leur revêtement, ou parfois, à s'étonner du bruit sec et sépulcral de l'ardoise bleuâtre sous les coups de l'éternel doleau. C'est sans la moindre difficulté qu'il la ramena chez elle, recevant en guise nombre de flatteries et d'éloges qu'il déclina d'un sourire bienséant pour ensuite repartir vers la foule en délire, regagner le cœur palpitant de la ville d'Agathe.

Animé par une certaine humeur de gaieté et d'allégresse, autant par sa mystérieuse rencontre que pour les retrouvailles avec cette sphère familière; il se proposa à lui-même un parcours laconique de quelques vendeurs. Ses yeux le guidèrent vers la boutique de l'apothicaire, dans laquelle il entra avec l'objectif imperturbable de récupérer un récipient en faïence commandé depuis de longs mois. Le désiré contenait nombre de poudres impeccablement rangées comme celle de l'Opium et du Lotus ; douces drogues qui lui permettraient d'assouvir quelques fantasmes retranchés, inhibés et presqu'oubliés lors de ses dernières errances. Il déposa une de ses dernières bourses près du mortier et des silènes qui enjolivaient le mur d'appui, s'éloigna en jetant quelques regards sur l'ouvroir et traversa, hâtif, le grand arc de l'entrée pour revenir sur la place. Une fois à l'extérieur, il enveloppa son récipient de faïence dans un large tissu fourni par l'apothicairesse et le rangea le plus doucement possible dans l'havresac qui contenait tantôt le Mantel.

Ses cils de velours oscillèrent, lorsqu'à nouveau, ses prunelles se portèrent sur Foule en fureur. Son sang palpita au creux de ses veines, s'échauffant, enivrant son cœur pulsatile. Avec une précipitation restreinte de douceur, il dissimula l'havresac par son long taffetas cireux avant de secouer légèrement son visage dans un réflex d'agréable surprise. Le sourire lui fila des lèvres, les astreignit à dessiner une esquisse fougueuse et délurée que ses doigts ne purent qu'effleurer, ses iris se firent soudain envieux et traqueurs affirmés; son regard fringuant s'enchaîna à sa prise, cet éphèbe serait à lui!

Observateur et prédateur d'âme, c'est par pure curiosité qu'il considéra longuement l'adonis isolé dans la foule, immobile, apparemment seul et étranger au village.
Seul. Ce petit mot suffit à amener ses instincts à leur quintessence, tandis que ses jambes s'animèrent d'une désinvolture gracieuse, et qu'il s'approchait; qu'il s'approchait complètement fasciné par l'étranger tout entier. Ses rubis se rongeaient cruellement de désir, et doucement, il sentait la rareté et la sublimité de ses charmes l'envoûter… Sa beauté était un véritable délice à la contemplation; spectacle dont Shiki ne se priva pas jusqu'à ce qu'il arrive devant lui, prêt à enjôler et à verser l'ambroisie.


"Vous me semblez…perdu… Que puis-je faire pour venir en aide à un si bel étranger?"

Il déclara cette phrase, fougue et espièglerie sur le bout de ses deux lèvres lustrées. Il était rare, très rare, qu'il aborde parfait inconnu avec autant d'impact dès la première phrase. Mais cette fois-ci, la situation était différente, ce n'était pas "un inconnu" mais bien "le plus bel inconnu" qu'il ait pu croiser en 17 ans de vie. Sans lui laisser le temps de répondre entièrement, il apposa ses doigts fragiles sur le poignet du voyageur, sentit la douce eurythmie de son pouls et le tira avec lui hors de la foule.

Ceci fait, il le fixa d'un regard intense durant de longues secondes et posa ses mains sur les épaules de l'éphèbe afin de réarranger consciencieusement les plis de ses vêtements.

" Oh, excusez-moi, quel impoli je fais…"
"Je me présente, Shiki Elzevir… "
Déclara-t-il tout en libérant son hôte de ses doigts afin de lui tendre la main droite.

" Ravi de vous rencontrer " Révéla-t-il d'une voix qui se voulait douce et ferme à la fois, tandis qu'il perdait presque le contrôle de lui-même face à ce visage de parfaite symétrie et à ce corps enserré dans pantalon moulant et chemise de coton. Il secoua légèrement la tête en se rendant compte de sa soudaine exposition de faiblesse, de ses nouvelles aptitudes; il fallait quelque peu modérer. Ce voyageur lui faisait bien trop d'effets.

Revenir en haut Aller en bas
Shain Bloze



Messages : 17
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 21

Feuille de personnage
Nom: Shain Bloze
Royaume: Helléannie
Relations:

MessageSujet: Re: Coup de foudre [pv Shiki]   Dim 10 Juil - 15:03

Le soleil caressait délicieusement son visage alors que la foule compacte de la place s’afféraient autour de lui. Pourtant, il ne pouvait pas savourer cette lumière du début d’après midi dans son entièreté. Ses sens en éveil, il cherchait désespérément une indication qui le mènerait à la citadelle. Shain ne savait plus que faire. Comment avec plus de six cents années d’existence pouvait-on encore s’égarer ? Il avait pourtant étudié les cartes de ce royaume par cœur et voyagé partout mais il semblait qu’il soit dénué de tout sens de l’orientation. On pouvait compter sur lui dans bien des situations mais pour trouver son chemin se n’est certainement pas à lui qu’il faut s’adresser.

Ses recherches furent malheureusement veine, il fallait se rendre à l’évidence, demander son chemin ne serait désormais plus un luxe. Lui qui aurait aimé avoir le moins de contact possible avec les habitants de se royaume. Ses souvenirs de ces gens n’étaient pas des meilleurs et même auprès des filles il n’avait pas trouvé son bonheur ici. A croire que cet endroit ne désirait pas sa présence (c’était peut-être vrai et tant donné la raison de sa présence). Le beau voyageur secoua la tête exaspéré, Hélène et son monde tout doux commençaient déjà à lui manquer.


« Vous me semblez…perdu… Que puis-je faire pour venir en aide à un si bel étranger? »

Ces sombres pensées volèrent en éclat à l’instant même où ses yeux se posèrent sur le bel inconnu. Il s’en souvenait, ce visage et ces magnifiques yeux rubis lui revinrent en mémoire ainsi qu’un doux rêve oublié. Cet homme était, sans aucun doute possible, celui qu’il avait aperçu plus tôt sur cette même place. Et cette petite lueur qui brulait au fond de son regard subsistait toujours. Il n’avait donc rien imaginé !

Perdu ? C’était bien le mot qui le désignait le mieux à présent, il ne pouvait certainement pas prétendre le contraire bien qu’il soit quelque peut contrarier par le fait qu’on l’ait remarqué. Mais cela importait peu, il venait de trouver l’aide qu’il n’avait même pas encore commencé à chercher.

Bel étranger ? C’était flatteur et il ne le nierait pas quoi qu’il eu un peu de mal à le reconnaître 600 ans plus temps, on lui avait assez souvent répété pour qu’il y croie, il en avait donc déduit qu’il avait un certain charme. Mais lui, cet homme, était-il sensible à celui-ci ? Il avait séduis plusieurs hommes par le passé, mais n’avait jamais eu d’aventure avec aucun d’eux, ça lui avait toujours parut fort étrange.

Shain n’eu pas le temps d’articuler une quelconque réponse, car l’homme en question saisit son poignet pour le tirer hors de la foule. À l’instant même où ses doigts se posèrent sur son poignet, il ne sentit pas seulement la douce chaleur qui s’en dégageait. En effet, Shain à se don tout particulier de lire dans les pensée des gens au touché et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il portait généralement des gants, briser l’intimité des gens n’était pas se qu’il préférait, pourtant, durant un bref instant, c’est exactement ce qui arriva. Les battements de son cœur s’accentuèrent légèrement lorsque ces images pénétrèrent dans son esprit. Shiki…Petite fille perdue…laisser Hypnos…bel étranger…

Un peu désorienté et resta quelques secondes les yeux dans le vague avant de reprendre le contrôle de son esprit. Shiki ? Comme Shiki Elzevir le fils de la reine Agathe ? Non, c’était peu probable, il devait surement avoir beaucoup d’autre Shiki dans se royaume. La probabilité de rencontrer le prince, ici, était quasiment nulle. Pourtant, ce doute subsista dans son esprit tandis qu’il laissait ce Shiki poser ses mains sur ses épaules pour réarranger les plis de ses vêtements.


« Oh, excusez-moi, quel impoli je fais…Je me présente, Shiki Elzevir. » Déclara-t-il tout en libérant son hôte de ses doigts afin de lui tendre la main droite.

C’était donc bien lui, le prince, il ne s’était pas trompé, les rumeurs étaient donc fondées, son excellence était irrésistible. Il serra la main que le beau jeune homme lui tendit avant de répondre :


« Le prince ? Oh, Je le suis tout autant que vous. Shain Bloze, conseiller de la reine Hélène »

Un léger sourire se dessina sur les lèvres du « jeune » homme. Même si son voyage avait mal commencé, il apparaissait désormais sous un jour beaucoup plus agréable. Son seul désir à présent, était d’en savoir plus sur ce prince.

« Vous me seriez d’une grande aide s’y vous pouviez m’accompagner jusqu’à la citadelle. »
Revenir en haut Aller en bas
Shiki Elzevir
Admin


Messages : 209
Date d'inscription : 20/11/2010

Feuille de personnage
Nom: Shiki Elzevir
Royaume: Royaume d'Agathe
Relations:

MessageSujet: Re: Coup de foudre [pv Shiki]   Sam 13 Aoû - 9:45

Quoiqu’un peu déçu qu’il n’effleura pas ses doigts d’un baiser, Shiki apprécia tout de même cette main qui enserra la sienne pour les prémices formelles d’une fortuite entrevue. Puis il écouta, esprit spongieux et attentif, cette voix qu’il entendait pour la première fois. Impatient, à l’affut du moindre mot, il se rapprocha encore tel un renard sur sa proie, lâchant cette main pour clore le salut et s’adonner tranquillement, l’esprit un peu brumé, à la suite de ce délicieux événement.

« Le prince ? Oh, Je le suis tout autant que vous. Shain Bloze, conseiller de la reine Hélène »

Shiki en eut l’eurythmie déglinguée, le souffle coupé… Le conseiller de la Reine, ici ? En quel honneur ? Simple visite de courtoisie ou démarche débutante pour soustraire le factice traité de paix ? Difficile d’évaluer, même si son jugement le guidait plus vers un entretien d’apparence purement feinte et tactique. Une fausse visite de courtoisie ? Shiki soupira, malice sur le coin des lèvres, avant de lui redonner toute son attention. Qu’importait la raison de sa visite ou les intentions qui l’animaient, au Royaume d’ Agathe, il avait le plein avantage.

« Vous me seriez d’une grande aide s’y vous pouviez m’accompagner jusqu’à la citadelle. »

« Ce serait un grand honneur pour moi que de vous accueillir… »

D’un mouvement souple de la main, il le prévint de le suivre à travers les pavés d’onyx et de basalte qui couvaient pleinement toute la terre desséchée du Royaume. Du bout des doigts, dans un naturel toujours si délicat, il réajusta le Mantel sur ses épaules vannées par la fatigue et se concentra sur le chemin qui les guiderait rapidement dans les fortifications de la citadelle. Après une marche que certains jugeraient trop longue sur le craquement osseux de roches vibrantes et saccadées, c’est dans une splendeur macabre et maladive que s’élevèrent les enceintes érodées de la Citadelle, enjolivées par les guérites noirâtres des sentinelles en éveil. Lugubre. Shiki en oublia la peau fragile de son corps que la chaleur torréfiait ; les flambeaux rutilants de l’astre s’étaient comme asséchés d’eux-mêmes, détrônés de leur souffle rougeoyant pour se mourir dans la sombreur nocturne des tours arachnéennes.

Shiki s’engagea sur le pont dormant, s’assurant régulièrement de la présence du conseiller. D’une main, il écarta quelques cheveux tandis qu’il se rapprochait du muret, les yeux à le redécouverte de ce panorama d’éplorement. Tel un immense gouffre d’encre, l’eau sommeillant dans les douves ceinturait le manoir et cette macule indécente conviait en son ondoiement quelques sibyllins volatiles. Becs empoisonnés, dépecés de conscience, leur grâce était le leurre le plus redoutable de ces créatures squelettiques. Elles paraissaient si mièvres et souffreteuses mais le prince et le royaume entier connaissaient la gloutonnerie de ces piafs pour les êtres imprudents. L’ivoire poli de quelque carcasse surnageait encore entre les sillons fugaces des roches démentes ; spectacle doucereux pour malsains les plus vertueux. Le prince posa sa paume sur la pierre fuligineuse du pont et ramassa quelques plumes éparpillées sur les rebords par myriades de vents chauds, il les rejeta ensuite à la douve aux créatures, et les volatiles – réanimés de leur transe placide – s’y fondèrent par dizaine pour grailler avidement leur propre production.

"Si safre..."

Ils achevèrent la traversée du pont et passèrent sous l’arche des veilleurs, avancée durant laquelle le prince leur feint quelques doux regards et lorgnades d’approbation, pour enfin atterrir dans les jardins extérieur du Palais. Un jardin embelli par des myriades de roses noires étranglant la rouille des barrières et s’envidant à l’ossature disloquée que le pal soutenait en passivité.
Sans s’y attarder plus longtemps, Shiki choisit de couper le jardin par les escaliers hélicoïdaux qui évitaient toutes les rencontres formelles de l’aile Sud. C’était le chemin qu’il préférait, celui qui le menait rapidement du côté Nord des quartiers Royaux : en bref, ses propres quartiers, sa tranquillité. Les gardes s’inclinèrent et lui ouvrirent l’entrée en vigueur et diligence, il était enfin de retour après de longs mois d’absence.


Pendant d’interminables minutes, ils enchaînèrent les couloirs truffés de tapisseries, de cantonnières et de longs tapis d’or noir, un labyrinthe de somptuosités et de raffinements à l’égal de la cruauté de la Maîtresse. C’était l’aile la plus vaste et fastueuse jamais construite dans l’enceinte de la Citadelle, et c’est avec le plus grand tact que le monarque guida le bel invité dans le Salon. Là, une esclave s’approcha, proposa de le dévêtir de son lugubre Mantel, offre que Shiki refusa avant de l’envoyer prendre soin du conseiller. D’un sourire pimpant, il le convia ensuite à s’assoir sur le divan devant lui, alors qu’il s’affala à son tour tout en extirpant sa longue pèlerine. Son corps était corseté d’innombrables ceintures auxquelles étaient suspendues aumônières aux hanches, besaces à l’épaule et plusieurs Kriss dans le creux du dos ou sur les omoplates.

"Je vous prie de m’excuser pour l’accueil, mais je rentre d’un voyage de 3 mois. Quelle surprise de trouver en ville le conseiller de la Reine Hélène. Je crains que ma chère Mère soit indisponible pour le moment, mais puis-je, moi, vous être utile ?"

Le prince reprit sur ses genoux son fin Mantel pour le replier et se relever avec lui.

"Surtout prenez vos aises, je vais me rafraîchir et me changer, demander à mes serviteurs si vous avez la moindre envie ; vous serez satisfait. Je vais également vous faire couler un bain, les voyages ne sont jamais de tout repos…"

Il couronna ses derniers mots d’un grand sourire.

"Il me tarde de faire plus ample connaissance."

[1 h30 plus tard]
Après s’être vêtu, Shiki revint près du beau conseiller et se fondit cette fois-ci dans le même divan que lui. Une longue draperie de soie coulait avec volupté sur ses épaules carminée, sa chevelure de soufre brillait encore par la fraicheur de l’humidité et ses lèvres riantes ne se relâchaient plus. Il posa ses doigts sur ses pommettes étrangement rougeoyantes avant de palper son propre front. Ses prunelles rouges roulèrent sur la séduisante créature qu’il frôlait presque du bras, avant que, contre ses volontés, il ne s’écroule comme une loque sur les genoux du conseiller. Il sentait une vague déferlante d’étourdissements embaumer ses forces, il hésita s’il devait en rire ou s’en excuser. Il fit donc les deux, mourant de chaud sous ses vertiges.

"Excusez-moi… l’eau était trop chaude… Je ne supporte pas la chaleur…."

Dans toutes les positions possibles qu’il eut pour chanceler, il avait fallu qu’il s’effondre comme un chiffon sur les genoux de la seule personne de la pièce. Un conseiller en mission, qui plus est… Il se bénit intérieurement qu’il ait eu plus ou moins le même âge que lui, d’une certaine façon, ça rendait les choses moins compliquées. Il souffla d’embarras, comme si cette monstrueuse honte ne suffisait pas, Hypnos était seul en ville à présent… Il espérait qu’il puisse retrouver le chemin de la citadelle sans trop d’embuches, le Royaume et ses boyaux palpitants étaient d’une voracité sans précédent…

"Pouvez-vous, me relevez ?" Lui supplia-t-il en posant une main vacillante sur son bras.

Revenir en haut Aller en bas
Shain Bloze



Messages : 17
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 21

Feuille de personnage
Nom: Shain Bloze
Royaume: Helléannie
Relations:

MessageSujet: Re: Coup de foudre [pv Shiki]   Jeu 22 Déc - 22:05

[dsl,vraiment désolé de t'avoir fait attendre aussi longtemps --']

Shain suivit le prince d’un pas lent et mesuré, il n’était déjà plus habité de ce sentiment de mécontentement qu’il avait ressentit sur cette place pleine. Toute son attention semblait être retenue par cet être qui l’hypnotisé presque, ce prince avait une tel prestance, il y avait quelque chose d’inhabituel, quelque chose que Shain n’avait jamais ressentit à aucun moment de sa longue vie. Il n’était pas comme les autres, on a beau dire qu’aucun des êtres qui peuplent ce monde n’est semblable, Shain avait vu beaucoup trop de monde pour être abusé par ces mots, bien trop d’hommes se contentent de suivre comme des moutons bien dociles. En réalité, seul quelque hommes se détachent de cette existence et il le savait, il le sentait, Shiki était de ceux-là et bien qu’il ne le connaisse pas encore, il savait que leur rencontre sa ne serait pas sans conséquence pour le futur.

Enfoui dans ses pensées, un léger sourire dansait sur les lèvres du conseiller tandis qu’il voyait défiler ces chemins magnifiquement dessiné qui menaient à la citadelle. Ce royaume, il l’avait détesté à l’instant même où il y avait posé les pieds, tellement maléfique et sombre et pourtant d’une beauté noire. Même le soleil en son couchant faisait régner le mal ici, baignant les chemins d’une teinte rougeâtre qui rappelait à Shain un passé oublié et douloureux. Helléanie était un monde différent, il y régnait calme et harmonie qu’il ne retrouvait nulle part ici. Ses yeux se posèrent à nouveau sur le beau prince. Se pouvait-il qu’une chose, même si proche de la reine soit bonne en ce royaume, un peu d’espoir brula à nouveau au fond de son cœur l’espace de quelque instants. Peut-être y avait-il une infime chance de sortir ce royaume des ténèbres…


Il ne sortit de ses pensées qu’une fois les portes de la citadelle passées. Une citadelle toute aussi froide que ses rues tout comme ses longs couloirs sombres emplis de solitude. Enfin, il entra dans le salon du prince. Il venait surement de revenir dans long voyage et semblait plus qu’exténuer.

"Je vous prie de m’excuser pour l’accueil, mais je rentre d’un voyage de 3 mois. Quelle surprise de trouver en ville le conseiller de la Reine Hélène. Je crains que ma chère Mère soit indisponible pour le moment, mais puis-je, moi, vous être utile ?"

Shain sourit en entendant ces mots, il avait vu juste.

"Surtout prenez vos aises, je vais me rafraîchir et me changer, demander à mes serviteurs si vous avez la moindre envie ; vous serez satisfait. Je vais également vous faire couler un bain, les voyages ne sont jamais de tout repos…" Il couronna ses derniers mots d’un grand sourire.

"Il me tarde de faire plus ample connaissance."

Shain se détendit dans l’eau fumante, oubliant les longues heures de son interminable voyage et savourant cette chaleur bienvenue. Agathe ne l’avait jamais reçu de cette façon, son fils était beaucoup plus diplomate et agréable qu’elle. C’était un fait.
Le prince fit son entrée dans le salon et Shain ne pu s’empêcher d’avoir le souffle coupé, comment ce prince pouvait-il être si beau. Mais le cœur du conseillé s’emballa à nouveau quand il vint s’assoir à ses côtés le frôlant pratiquement. Le faisait-il exprès ? Et pourtant le beau conseiller n’était pas au beau de ses surprises car quelques secondes à peine après s’être assis, le prince s’écroula lourdement sur ses genoux surement pris d’un soudain malaise. Cette fois, Shain ne pu empêcher ses joues de s’empourprer d dangereusement, il ne s’était pas attendu à un contact si soudain.


"Excusez-moi… l’eau était trop chaude… Je ne supporte pas la chaleur…."

Il avait l’air sincère et cela le rassura quelque peu mais pas totalement. Quelles autres surprises l’attendaient encore ? Et dire qu’il venait d’arriver. Sain avait connu de nombreuses femmes toutes très exceptionnelles mais aucune ne possédaient ce charme sombre agathien ni ce sourire malicieux qui lui faisait presque froid dans le dos. Non, aucune femme n’était capable de ça. Le conseiller ne pu s’empêcher de glisser ses doigts dans les cheveux humides du jeune prince appréciant se doux contact pendant quelques secondes mais lorsqu’il se rendit compte de son geste, il était trop tard. Non, il ne pouvait pas, il était en mission, il devait absolument faire attention à chacun de ses gestes et comment savoir de quelle façon le prince allait interpréter cela, et comment lui-même l’interprétait ? Non, il ne fallait surtout pas qu’il cède. Le conseiller, les joues rougies par la honte, s’empressa d’aider le prince à se relever et de quitter le divan pour faire quelque pas rapides dans la pièce, cherchant à reprendre son calme et surtout à s’éloigner de Shiki quelques instants. Cette attitude n’était pas du tout correct pour un conseiller en mission diplomatique.

*ne montre jamais que tu doute, soit toujours le plus fort, tu dois régner mon fils et être envié de tous, c’est la seule façon d’être capable d’aider les autres sans qu’il te détrône*

C’est ainsi qu’Hélène qui l’avait recueilli plusieurs siècles auparavant s’était assurée que son royaume serait toujours entre de bonne mains même si ses descendantes devaient faillir à leur tache. Et Shain, le plus digne ne s’était jamais éloigné de son rôle premier. Ainsi, toutes trace de honte et de désarroi avait disparu de son être. Shiki l’avait pris au dépourvu en venant vers lui et il n’avait pas prévu cette rencontre mais maintenant, il était à nouveau maître de chacune de ses émotions et plus rien ne pouvait lui échapper. Personne n’avait jamais réussi à lui faire perdre le contrôle de lui-même et ce prince ne serait pas le premier se dit le conseiller plutôt déterminé.

Ainsi, il se retourna vers l’objet de son tourment et le regarda droit dans les yeux quelques secondes pour le sonder.


« Peut-être qu’un peu d’air frais vous ferez du bien. Me feriez-vous l’honneur de me faire visiter les jardins de la citadelle »

Shain s’avança vers le prince et saisi la main du prince avant de l’attirer vers ses lèvres et durant quelques secondes les pensées et les émotions de celui-ci furent sienne. Honte…Inquiétude…mais il n’en tient pas compte se contentant d’attirer le jeune prince vers lui. Il avait l’avantage, pour l’instant. Quand il ne fut plus qu’a quelque centimètre de lui, le conseiller rit légèrement en plongeant à nouveau ses yeux dans les iris sombre du prince.

« Veuillez m’excuser de mon comportement, mais vous êtes tellement magnifique, je n’ai pas pu m’en empêcher » Avant de lire d’avantage en lui, Shain relâcha la main du jeune prince, se dirigeant lentement vers la porte.

Comme il l’eu deviné, les jardins de la reine étaient bien à son image mais cela n’avait pas d’importance. Ici régnait une paix bien moindre qu’en Héléanie mais bien meilleur que dans chacune des rues de cette ville. Son regard se perdit quelque instant dans un quelconque fourré tandis qu’il sombrait à nouveau dans ses pensées. Il dirigea vers un petit banc de marbre blanc abimé. Assit ici, il avait une vue parfaite sur la citadelle, grande et fière, elle cherchait à dominer un monde qui ne pouvait pas l’être. Elle était parfaitement à l’image de sa maîtresse.

Il sonda la citadelle de ses yeux bleus, des roses noir enlaçait les murs abimé par le temps et les âges qu’il avait passé tendit que d’autres fleurs rouges parsemaient les parterres encore florissant à cette époque. Tout formait un ensemble uni et pourtant, il y régnait une certaine impression de désordre. Ce jardin manquait cruellement de couleur, c’était certain.


« Parlez moi un peu de vous, la dernière fois que je suis venu ici, vous n’y étiez pas et je crois que vous êtes un peu près la seule chose qui à changé ici »

[Suite : http://akatsuki-no-ryoiki.forumactif.com/t58-que-de-linattendu-pv-shain-yaoi#706]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coup de foudre [pv Shiki]   Aujourd'hui à 11:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Coup de foudre [pv Shiki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coup de foudre !!!
» [VIIème tournoi] Quart de Finale Setesh/Kakyo: Il y a comme un coup de foudre dans l'air!
» « J'ai mis les doigts dans la prise. J'ai eu un coup de foudre pour l'adrénaline. »
» Un coup de Foudre ?
» L'avantage du coup de foudre, c'est qu'il fait gagner du temps. [pv Kirstie Montgomery]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
暁の領域 : Akatsuki no Ryōiki :: Racyne :: Royaume d'Agathe :: Agatheria :: Grand Place-
Sauter vers: