~~~~~~~~~~~~~~~~~~Redonnez de la couleur à ce monde né dans le sang~~~~~~~~~~~~~~~~~~
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 'Les fausses déesses' {Conseillères d'Ar Elémia}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cyn'del Kaeith



Messages : 41
Date d'inscription : 17/08/2011

Feuille de personnage
Nom: Cyn'del Eärel Delurion Kaeith
Royaume: Ar Elémia
Relations:

MessageSujet: 'Les fausses déesses' {Conseillères d'Ar Elémia}   Mar 6 Mar - 22:01

Vestiges de l'ancien monde de Tàviel - soit le monde d'origine des elfes - , ces deux 'jeunes' femmes ont une histoire bien singulière.


Nylith et Séwen sont nées jumelles il y a de cela des centaines et des centaines d'années, bien avant l'avènement de Racyne. A cette époque, les dissensions entre elfes noirs et elfes blancs n’existaient pas et les mariages mixtes étaient légions.
C'est de l'union d'un puissant prince noir et d'une respectée prêtresse blanche que l'on doit leur naissance.

Venues au monde dotées d'une magie particulièrement puissante et étant d'un haut lignage, elles reçurent une attention et un enseignement tout particulier, devenant peu à peu, la coqueluche du monde entier. Elles développèrent leurs dons ensemble, chacune palliant les faiblesses de l'autre, venant à l'aide de l'autre, inlassablement, comme si elles étaient mû par une seule et même conscience.
Malgré ce lien qui semblait si fort, une jalousie tacite régnait entre elles, l'une guettant la moindre faiblesse de l'autre et vice-versa.

En grandissant, cette rivalité domina presque tout leur être, c'était à celle qui serait la plus belle, la plus puissante, la plus séduisante, la plus intelligente, etc
Nul ne sait d'où pouvait provenir cette fracture, mais plus les années avançait et plus leur amour se muait en haine.

cette rupture se fit nette et irréversible ce jours où leur père - devenu roi entre-temps - sur le déclin, du choisir l'héritière du trône d'un des plus puissant royaume - et donc un des plus influent - de Tàviel.
Ce fut Séwen qui fut désignée pour être reine et Nylith n'avait pas d'autre choix que de prendre le relais de sa mère et de devenir Prêtresse du Cercle à son tour.
Refusant de passer le restant de ses jours cloitrée à vivre pour et par le Culte, elle contesta cette décision et avec une poignée de fidèle, déclencha une guerre civile.

Le royaume se fractura en deux clans: ceux restant fidèle à la Reine et ceux contestant son autorité et sa légitimité.
Le conflit se répandit rapidement aux pays voisins, puis aux continents voisins et en moins de deux décennies, Tàviel était en guerre.

Le temps passa, beaucoup de temps. Mais malgré ça, les deux sœurs restèrent fraiches et jeunes, leur magie les conservait des ravages des siècles. La plèbe, elle, ne savait même plus le pourquoi de cette rage intestine en eux. Le plus surprenant fut qu'avec le temps et l'isolement des deux parties, l'évolution donna la majorité des elfes blancs à Séwen, tandis que ceux fidèles à Nylith était des elfes noirs. La vérité fut tellement déformée à travers les ages qu'elles furent divinisées et confondues avec avec le Cercle même.
Les époques se succédèrent mais la rancune, elle, persista, se muant en une haine raciale sans fondement. Avec le temps, les deux sœurs ne se battait même plus elle-même mais laissait 'leurs peuples' respectifs guerroyer, le vainqueur serait celle ayant assez galvaniser les troupes.

Puis ce fut l'avènement de Racyne et ne pouvant se départager, il fut décider d'un commun accord d'y envoyer une délégation d'elfe blancs et une délégations d'elfes noirs sur le nouveau monde. Sans doute pensaient-elles qu'un changement de milieu précipiterai les choses.
Mais une personne vint gêner leur plan, "L'Être" en personne résidait sur Racyne et sa toute puissance, jusque là inconnue du monde elfique, balaya la rancune dans les Profondeurs.
Contrariées dans leur projet, elle se rendirent finalement en personne là-bas, le fameux 'Jour Noir', jours du sacrifice funeste des Paroliers et du retour d'Umbra. Jour où le Pilier ferma les accès de Racyne, condamnant ses habitants à survivre dans un monde où temps, espaces et sombres sentiments reprenaient leurs droits.

Séwen et Nylith furent coupées de Tàviel et l'onde de choc provoquée par Umbra dérégla considérablement leur pouvoir. Coincée et faible, il ne leur restait que l'éternité pour assister au retour de l'aigreur dans leurs peuples respectifs.
Leurs existences avaient été balayées de la mémoire collectif des elfes, leurs cultes, définitivement remplacé par celui de la Déesse-Mère, Shiva, 'Celle qui donne la vie'.
Elles errèrent longtemps à travers Racyne menant des existences tantôt misérables, tantôt fastueuses, restant rarement plus d'une génération au même endroit, s'évitant constamment, l'esprit totalement embrumé envers un hypothétique retour de guerre civile pour qu'enfin la gagnante soit choisie par le Destin.

Toutefois, la Providence semblait jouer avec leurs nerfs déjà bien éroder. Ces elfes ingrats, non seulement n'avaient plus prit les armes depuis des années mais en plus leur chef bâtard - illégitime de surcroit selon elles - osait entamer des négociations pour lever la frontière ancestrale!
C'en était trop, toute deux décidèrent de revenir vivre auprès de leurs armées respectives. Rapidement, chacune fit sa place dans les fief les plus conservateurs. Leur charme et leur intelligence suffisaient à faire taire les curieux sur leurs identités réelles. Il ne leur manquait qu'un minuscule occasion pour enrayer la paix du faux monarque.

Cette aubaine leur fut offerte par le Mal en personne.

Le deuxième 'Jour Noir' de Racyne et l'engloutissement de Barashiri - Seule véritable Nation amie d'Ar Elémia - marqua leur retour sur la scène politique. Toutes deux, au vue de leur popularité croissante en temps de crise au sein des deux parti, furent appelées à remplir le noble devoir de Conseiller du Roi.
Petit à petit, elles avaient gravi les échelons. Tout d'abord qualifiées 'd'extrémistes étranges', leurs idéaux avaient fini par s'imposer à l'esprit de tous, d'où leur soudaine 'montée en grade'.
Bien qu'elles ne s'étaient plus jamais parlées depuis le premier 'Jour Noir', Séwen et Nylith avaient eu la même idée: Influencer et corrompre Eowish III pour que la guerre civile - et ses expansions - reprenne et c'est pour réaliser leur ambition commune qu'un accord tacite fut conclu.

Tout devait redevenir comme sur Tàviel, à la 'Grande époque'. Une guerre civile planétaire et millénaire et leurs personnes connues et reconnues du monde entier, divinisées à nouveau. Mais pour cela, bien sur, Shiva et les autres Dieux païens devaient disparaitre et la conquête de Racyne devint leur objectif ultime.

Après tout, il leur restait encore tellement de temps à tuer...


"Les fausses déesses". Séwen est à droite et Nylith, à gauche.


Bien entendu, Séwen et Nylith, nées elfes 'grises', ont les même caractéristiques qu'Eowish et ses descendants, à savoir la possibilité de changer la couleur de leur peaux et de leurs cheveux. Néanmoins, étant donné qu'elles passent pour des elfes issues de races 'pures', elles ne l'utilisent jamais.

Ce sont toutes deux des magiciennes hors pair - bien qu'elles le cachent - et, autre précision, les ne sont pas immortelles mais éternelles. Elles peuvent mourir de blessures mortelles/fatales mais pas de maladies ni de vieillesse.

Elles possèdent bien sur une 'forme animale' mais elles ne la revètent jamais car il s'agit d'animaux totalement inconnu à Racyne.

L'image provient du Deviant art de Cowslip
Revenir en haut Aller en bas
 
'Les fausses déesses' {Conseillères d'Ar Elémia}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES FAUSSES RUMEURS OU TRUCS DU NET
» Vos fausses pub...
» [Finit]Dieux arrive!!!!! A non... juste un chat
» ? Toiles d'araignées et fumée...
» A la recherche de l'homme introuvable...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
暁の領域 : Akatsuki no Ryōiki :: Dossiers :: Persos.-
Sauter vers: