~~~~~~~~~~~~~~~~~~Redonnez de la couleur à ce monde né dans le sang~~~~~~~~~~~~~~~~~~
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 'Hypnos, Gardien Onirique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hypnos



Messages : 189
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 22
Localisation : Tour du rêve éternel

Feuille de personnage
Nom: Hypnos Noah Alexander Kendhil Ash Ortwin, 5ème du nom
Royaume:
Relations:

MessageSujet: 'Hypnos, Gardien Onirique   Lun 4 Avr - 19:58

-Nom:Ortwin

-Prénom:Hypnos Noah Alexander Kendhil Ash, 5ème du nom (Hypnos tout court c'est bien aussi)

-couleurs des yeux: verron:

le droit>violet
le gauche>bleu pâle

-cheveux: brun et mi-long

-votre taille: 1m72

-votre âge: 17ans

-votre sexe: masculin

- autre particularité physique:

> 'blanc des yeux' de couleur noire(V. histoire)
>Tatouage noir en forme arabesque partant du milieu du dos et revenant sur les bras (jusqu'au niveau du coude) ainsi que sur le torse et le début des cuisses.(V.histoire)


-vêtements:

>T-shirt collant avec longues manches revenant jusqu'au milieu des paumes des mains + col remontant sur 1/4 du cou. Noir avec les bord simple doré sombre sur les manches.
>Tunique avec ouverture par le devant ('bouton pression') gris foncé/noir et manches arrivant à la moitié de l'arrière-bras.Décoration doré sombre sur les bords de formes aléatoires. (vêtement toujours fermé en haut et ouvert en bas)
>pantalon gris/noir normal ample sans gêné les mouvement retenu par deux fine ceintures brunes se croisant sur le devant. Fourreau pour l'épée sur le coté gauche (droitier)
>Bottes simple brunes.(sous le pantalon)
>Cape avec capuche brunes. Habituellement laissée dans le dos pour ne pas gêner.
>Sac à dos vert sombre avec plein de chose utile dedans.

-arme(s):

> bâton de pèlerin dont le sommet représente un croissant de lune posé sur le 3/4 et entre ses extrémités une sphère rouge.
>épée simple sans déco particulière

-Psychologie du personnage:

Ayant grandi dans une tour sans contact quasiment avec le monde 'réel', ses connaissances sont quasiment uniquement théorique sur le monde du 'conscient' . En revanche, il n'y pas plus calé que lui sur le monde 'inconscient' ou le monde des rêves. Ce qui lui donne cet aspect d'érudit lorsqu'il commence à discourir sur le sujet. A cause de ses mésaventures avec certains êtres vivants dans le monde des rêves, il ne sait s'il peut faire directement confiance à la personne en face de lui. Pourtant, investit d'une importante mission, il se doit de se lier avec quelques compagnons de route pouvant l'aider dans sa quête. Étant fils unique, il est d'un naturel introverti.
Il est juste, droit et foncièrement honnête mais les derniers évènements avec les 'stigmates d'Umbra' l'ont rendu (sans qu'il s'en rende bien compte) souvent imprévisible et de plus en plus violent sans raison apparente.(V. Histoire)

-Pouvoirs et facultés:

>Peut se rendre dans le rêve de n'importe quel 'conscient' juste en appliquant sa main sur son front.
>Ne possédant pas 'd'alter ego inconscient' dans le monde des rêves, il peut s'y contrôler à sa guise et s'y rendre quand il le désire sans pour autant devoir laisser son enveloppe corporelle derrière lui. De plus, il sait y modifier son apparence à sa guise.
>Peut faire apparaitre toutes sortes d'objets/choses/éléments non vivant du monde des rêves par le biais de son bâton de pèlerin. Mais attention: si un objet du monde réel touche son homologue du monde des rêves, les deux objets sont anéantis.
Ex: deux caisse en bois, une du monde réel et une du monde des rêves
>Possède quelques bases à l'épée enseignée par son père ainsi qu'une maitrise de sort de base théorique.

~l'histoire du personnage~

Une histoire banale...la sienne.
Hypnos Noah Alexander Kendhil Ash (5ème du nom) Ortwin a vu le jour dans une famille si...particulière qu'une tragédie de la sorte ne pouvait que les frapper de plein fouet. En effet, la famille Ortwin n'est d'aucun royaume, n'appartient à aucune caste, race ou secte. Une famille inconnue de tous les royaumes de Racyne. Seules quelques légendes ci et là mentionnent l'existence d'un clan de mages chargé, il y a des siècles et des siècles, de s'occuper du seul monde où tous se rendent dès que la nuit se met à tomber: Le monde de 'l'inconscient' ou le monde des rêves.
Ce monde, inaccessible aux personnes dites 'conscientes'-à moins d'avoir une invitation-, est primordiale pour la sauvegarde de la santé mentale de l'ensemble des êtres des mondes.
Il sert aux êtres du monde réel à décompresser après une rude journée stressante. Mais l'explication n'est point si simple malheureusement. Lorsqu'un être conscient dort et bascule dans l'inconscient, cela permet à sa mémoire immédiate de remettre de l'ordre, de digérer les évènements de journée(anodins ou non) et de ranger la mémoire. C'est pour cela que les rêves reflètent toujours des personnages et paysages connus.
Hypnos a reçu en héritage de sa famille, et plus particulièrement de son père, la charge de gardien du monde des rêves. Sa famille se doit de maintenir ce monde essentiel tel qu'ils l'ont reçu et de veiller à ce que rien ne vienne perturber le sommeil des 'conscients'.
Dans ce but, ses parents l'ont éduquer à s'intéresser aux affaires du monde qui évoluait hors de l'enceinte de sa tour indétectable, à perfectionner ses 'dons de naissance' (v.pouvoir(s)) et à pouvoir parer à toutes sortes de situations banales du monde dont il aurait la charge plus tard.
Mais ce qui suit, nul n'aurait pu le prédire...
C'était par une belle matinée d'automne. A travers la fenêtre de sa chambre, Hypnos observait les feuilles rougeoyantes s'animer avec la brise, se détacher de l'arbre nourrisseur, virevolter un temps avant de s'écraser au sol pour à son tour nourrir la terre.
Depuis quelques temps, il sentait son père nerveux, perplexe et un peu distant. Sa mère, elle, faisait semblant de rien remarquer et puis, l'hiver approchant, la nuit se faisait de plus en plus longue et les habitants du monde 'réel', pour palier à ce 'problème', avaient pris l'habitude de dormir un peu plus à la saison stérile, ce qui donnait toujours une charge de boulot supplémentaire à son père. Dès lors, le jeune gardien en déduisit qu'il s'agissait d'une broutille de plus qu'un voyou avait commis dans le monde dont ils avaient la charge. Il n'empêche qu'il n'y avait pas grand chose à faire là-haut surtout quand on est un ado.
Ce jour-là, ce jour d'automne d'il y a plusieurs mois déjà, Hypnos s'est enfin décidé à aller parler à son père, revenant d'un assez long séjour dans 'l'autre monde'. Celui-ci, torse nu, se rafraichissait dans la salle de bain. Le futur gardien n'ouvrit pas de suite la porte mais observa son père dans l'entrebâillement.
Pour un homme de la quarantaine, il s'en sortait bien...Cheveux épais et noir rabattus vers l'arrière avec tempe grisonnantes, barbe discrète poivre-sel, 1m80, taillé en V...Un modèle de l'homme parfait. Mais une chose avait changé...ou plutôt, un chose s'était rajoutée sur cet homme bon. Une tâche...informe et noir encre recouvrait la quasi totalité de son dos. Étrange car Hypnos était sûr qu'il ne l'avait jamais vue avant. Ni une, ni deux, il entra dans la pièce, bien décidé à comprendre une bonne fois pour toute. Mais alors qu'il allait commencer sa phrase, son père se retourna brusquement, lui enserra le poignet droit de sa main puissante et l'obligea ainsi à se taire.
Les deux hommes se firent face. Dans les yeux du père ne brillaient plus que cette lueur de démence couplée à une violence digne des pires malfrats du monde 'réel'.. Profondément choqué et surprit, Hypnos ne vit pas arriver cette droite en plein dans son estomac, ce qui le propulsa dans le couloir qu'il n'aurait pas du quitter.
Reprenant ses esprits, il releva la tête en direction du seul homme dont il pensait ne jamais recevoir de coup aussi violent, les yeux embués de larmes. L'homme grisonnant fit un pas, suivit d'un deuxième, avant de s'écrouler sur le sol en décrochant un dernier regard à son fils, un regard bon, celui qu'il n'aurait jamais du abandonné... Bon mais noir, de couleur noir profond, entièrement noir.
Le jeune homme s'approcha, encore craintif, de son père étendu au sol. Il tenta par tout les moyen de le réveiller, en vain. Se relevant, il alla chercher sa mère qui lui vint en aide de suite.
Diagnostique: Coma profond et sans pareil causé par le pire virus que Racyne n'a jamais porté: les stigmates d'Umbra.

Umbra...Cette entité ténébreuse scellée à jamais dans le monde de Racyne par 'Le Pilier' il y a de ça des millénaires, encore maintenant, elle causait du tort. Le jeune gardien reçu cette information de sa propre mère, s'excusant doucement en sanglotant de lui avoir caché la 'maladie' de son père.
Il y a longtemps, si longtemps...Umbra déferla sur les mondes et le mondes des rêves en fut aussi affecté...Les stigmates qu'elle avait rependu ça et là s'étaient développés, lentement, très lentement et leur effets n'avaient été que minime sur le monde de l'inconscient jusque-là. De ces stigmates étaient nés les cauchemars...Mais dans la vie d'un être de monde 'réel', cela était bien peu de chose. Ces stigmates, dont on avait un peu oublié l'existence, s'étaient renforcés au fil des siècles, rongeant de plus en plus le monde des rêves.
Ce 'virus destructeur de monde' avait plusieurs capacités. Celle d'engendrer des monstres hideux des profondeurs des ténèbres et celle de contaminer petit à petit les esprits pour les faire devenir malfaisants.
Cette crise était sans précédant dans l'histoire car le monde de l'inconscient était la plus grosse 'réserve d'esprits' de tout les mondes puisque chaque être vivant y avait son 'double spirituel inconscient', directement relié à lui.
Le lien avec le père? Les membres du clan Ortwin ne possédant aucun 'double' dans le monde des rêves y projette directement son corps matériel. De plus, étant les gardien de ce monde si particulier, il entretenait avec lui un lien étroit.
Oui...Le père avait été contaminé directement par les 'stigmates' d'Umbra, dans sa version la plus pure. Il avait décidé de servir de bouclier entre ces choses rampantes et sa famille et avait sombré dans un profond coma.
Un mois passa...suivit d'un deuxième... durant ce laps de temps qui parut interminable à Hypnos, sa mère avait prit la tête de la famille et avait remplacer le père dans sa tâche de gardien.
"Tu es encore trop jeune..." Voila ce qu'elle a répondu lorsque le jeune gardien s'est proposé de remplacer son père pour une période qu'il avait être courte.Mais elle ne se terminait pas, cette période, et le père d'Hypnos restait là, sans bouger, sur le lit conjugal. Un sort que lui avait lancé sa femme le préservait des ravages de la faim et de la soif. Comme hors du temps, il restait immuable.
Les jours, les heures, les minutes, les secondes...Tout passait à une telle lenteur. La mère du futur gardien passait son temps soit dans le monde des rêves, soit plongée dans ses livres. Elle cherchait un remède pour son mari et laissait donc son fils s'occuper des affaires de la maison dont il n'avait presque jamais été convié à faire: ménage, repas, lessive,...
Puis, elle fut frappée du même mal que son époux.
C'était le jour du solstice d'hivers ou plutôt, la nuit du solstice d'hivers. Hypnos s'était endormis près son père après l'avoir veiller durant des jours entiers. Cela faisait une semaine que sa mère errait dans le monde 'inconscient', en vain.
A son retour, vêtue de sa fine robe de chambre, elle avait pénétré, pieds nus, dans sa chambre conjugale. Le jeune gardien ne se réveilla uniquement quand il l'entendit se cogner sur le rebord du lit. La vue brouillée par le sommeil, il ne vit qu'un éclat de métal froid et une couleur, obsédante...du rouge...rouge sang.
Quand le sommeil le quitta enfin, il observa la scène, les yeux écarquillés. Sa propre mère gisait au sol sur son sang gluant qui rapidement vint lécher les pieds de son fils. Un couteau de cuisine fiché dans son ventre.
Face à cette vision d'horreur et à cette odeur entêtante, écœurante de sang frais, Hypnos ne put retenir le contenu de son estomac.
Alors qu'il tentait de se convaincre que tout ceci n'était pas réel, une faible voix de femme lui parvint aux oreilles.
Sa mère n'était pas morte! Il se précipita vers elle et tenta par tout les moyens de faire quelque chose pour elle. Voyant les efforts désespéré de son fils pour la sauver, elle lui dit en souriant: "N'essaie pas de sauver un être qui a tenté de te tuer, mon fils...Cela est peine perdue." Puis, elle sembla comme s'endormir, le sourire aux lèvres, apaisée.

Le gardien se stoppa net, pensant avoir imaginé ces paroles insensée de la part d'une mère. Il tourna la tête vers elle et ne put que constater, une fois encore, les symptômes qu'il avait vu sur le corps de son père avant qu'il ne sombre dans la folie. La 'tâche' noire informe s'était entendue du milieu de son dos et recouvrait désormais la totalité de son buste et de ses bras. Certaines 'tentacules' de la tâches avaient même commencé à ronger son visage. Et puis les yeux, ses yeux à elle...noirs de jais...noirs comme les ténèbres...Les stigmates d'Umbra avaient faits leur deuxième victime mais l'amour d'une mère avait empêché la folie de guidé son bras jusqu'au cœur de son fils. Elle s'était suicidée, ne pouvant plus résister à l'appel du mal qui rongeait sa carcasse.
Hypnos était seul désormais. Du moins, c'est ce qu'il ressentait au fond de son cœur brisé. De part la mort de sa mère et le sommeil de son père, il était désormais le seul et unique gardien du monde des rêves. Toute sa vie, il avait attendu cet instant...Cette charge pour laquelle il était né, avait grandi...Il l'avait tellement attendue...mais pas comme ça..non... pas de cette façon. A cet instant, il sut que c'était son tour de subir ce 'virus' qui avait terrassé ses parents.Le gardien enterra sa mère dignement dans ce monde qu'elle avait parcourut à mainte et mainte reprise. Durant une semaine, il resta prostré dans un coin de sa chambre avant de relever la tête un matin et de se décider à faire ce que ses parents auraient dû penser: partir dans le monde réel pour découvrir l'antidote.

Il prépara ses affaires et, la veille de son départ, creusa deux fosses supplémentaire dans ce cimetière réservé à sa famille.

L'une était pour son père...La deuxième était pour lui.


~mentionner votre Royaume~
Sans royaume>> est d'origine raciale multiples

~mentionner votre type de manga auquel votre perso va s'apparenter~
-Shōnen, Seinen

~mettez vos passions et hobbies ~


_________________
(\__/)   /l、
(='.'=) ゙(゚、 。 7
(")_(")  l、゙ ~ヽ
_____  じしf_, )ノ
Lapin Pouit Pouit et Miaou Miaou Kitty Max [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://tengoku-tai-jigoku.forums-actifs.com/
Plume (Valkyrie Lenneth)



Messages : 250
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 34
Localisation : En direction de la Ville d'Agathe

Feuille de personnage
Nom: Plume (Valkyrie Lenneth répudiée)
Royaume: Helléannie
Relations:

MessageSujet: Re: 'Hypnos, Gardien Onirique   Lun 4 Juil - 20:31

J'aime bien ton histoire (En plus le texte est long ^^)

Tout est bon, je te valide...

//VALIDATION ACCORDÉE\\

_________________
~Si tu n'as rien à faire,
fais le mort comme ça tu ne te feras pas tué~
Revenir en haut Aller en bas
 
'Hypnos, Gardien Onirique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Att / Def /gardien
» La nature en sommeil... [pv Hypnos]
» le truc que j'aimerai savoir depuis que suis un gardien
» Le gardien du culte
» A l'abordage de l'Onirique [FINI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
暁の領域 : Akatsuki no Ryōiki :: Informations pratiques :: Présentation des membres-
Sauter vers: